Accueil > Découvrir Menton > Menton, ville Jardin > Les Jardins d’exception > Jardin Serre de la Madone


RESEAUX SOCIAUX

separation

VOS DEMARCHES EN LIGNE



separation

Jardin Serre de la Madone

Jardin fermé pour les mois de novembre et décembre

Serre de la Madone, le rêve du Major - « jardin remarquable »

A quelques kilomètres du littoral, dans le quartier de la Madone, sur la route de Gorbio, dans un secteur très accidenté et sur le versant d’une véritable crête – une serre – Lawrence Johnston, américain, citoyen britannique et français de cœur a choisi de faire sa demeure et de créer un jardin où il pourrait installer les plantes les plus rares qu’il ramènerait du bout du monde.

Né à Paris en 1871 de parents américains, Lawrence Johnston qui a toujours porté une grande attention à la nature et plus spécialement aux plantes et à leur culture, découvre la riche flore de l’Afrique du Sud, pendant la guerre des Boers à laquelle il participe comme marin de sa majesté britannique. Après la première guerre mondiale au cours de laquelle il est blessé, Lawrence Johnston reprend ses voyages de prospection botanique mais se rend compte assez vite des limites à l’introduction des plantes des « pays chauds ». Il cherche donc une terre d’accueil au climat plus clément que celui de l’Angleterre. Il choisira un site proche des palaces où sa mère descend chaque hiver. Il s’installera à Menton. Son domaine qui mesure à peu près six hectares, est cultivé dans la partie basse et boisé dans la partie haute. Une petite maison de style mentonnais, une ferme, sépare la zone agricole de la zone forestière. Il garde cet aménagement initial, conserve les oliviers, les figuiers, les pêchers et la vigne, mais il ajoute des tonnelles et construit des escaliers pour ouvrir des perspectives et multiplier les passages entre le haut et le bas de la propriété. Il construit ou modernise douze citernes ce qui représente une réserve d’eau de près de 1.000 m3 et consolide les restanques. Il anime l’ensemble par des statues personnages de l’Antiquité ou animaux fabuleux.

Une route bordée de cyprès donne accès à la propriété. Le long de cette rampe d’accès on découvre de magnifiques essences qui font l’originalité et la qualité de ce jardin : le chêne tropical de l’Himalaya dont la feuille n’a rien d’une feuille de chêne, les deux immenses Podocarpus aux fines feuilles en faucille et à l’ombre épaisse, les deux Washingtonia filifera, le grand Magnolia delavayi du Yunnan et enfin l’exceptionnelle Nolina du Mexique.

Pénétrant dans ce lieu intemporel, coupé des rumeurs de la ville, les fragrances qui s’exhalent du jardin, le chant des oiseaux, la majesté des grands végétaux, viennent réveiller nos sens.

Couronnant le jardin aménagé, la bastide ocre a conservé tout son charme. La demeure s’ouvre sur le belvédère circulaire et son toit de glycine et la cour du mandarinier avec sa calade. Ces lieux gardent encore le souvenir des réceptions fastueuses qu’y donnait Johnston.

Lawrence Johnston vivait dans une parfaite aisance et recevait beaucoup. L’un de ses ascendants avait fait fortune dans le Klondyke, et lui-même conservait toujours de cette époque une petite cuillère en or, façonnée avec la fonte des premières pépites qui avaient été trouvées. De nombreuses têtes couronnées vinrent à Serre de la Madone. Dans l’immense salle à manger, figurait une longue table italienne entourée de fauteuils os de mouton, dressée de bougeoirs d’argent, de vaisselle en vieux Moustier, de couverts d’argenterie anglaise et d’un service de Sèvres 1er Empire. Les deux femmes de chambre faisaient passer les plats sous les ordres du majordome en queue-de-pie.

En 1990 le domaine Serre de la Madone a été classé monument historique et acquis par le Conservatoire du Littoral en 1999. Au crépuscule, il n’est pas rare de pouvoir entendre la douce mélopée d’un concert impromptu qui comme au temps du Major, charme les convives venant apprécier quelques mets délicats où dominent les parfums d’une gastronomie florale.

Informations pratiques

74 Val de Gorbio



Localiser sur la carte
Sur le même thème, lire aussi :
Dans la même rubrique, lire aussi :

Jardin Clos du Peyronnet

Ultime témoin d’une époque A un jet de pierre de l’Italie, tout près de la voie ferrée qui court dans une tranchée à quelques pas devant la maison, dominé par (...)

Jardin Colombières

Un hymne à la méditerranée Dessinateur, illustrateur, caricaturiste de talent, écrivain habitué des salons parisiens, Ferdinand Bac (1859-1952) est une (...)

Jardin du Palais de Carnolès

Au Jardin des Hespérides - « jardin remarquable » De part et d’autre du Bastion, sur les plages de galets ou sur les dalles rocheuses que couvrent et (...)

Jardin Fontana Rosa

Un jardin Valencien Derrière un lourd portail surmonté d’un fronton mouluré rectangulaire sur lequel se détachent les portraits en céramique de Balzac et de (...)

Jardin Maria Serena

Jardin Val Rahmeh

Label Jardin Remarquable Membre du réseau des Muséums Paca Les Tropiques à Menton Alors que l’Europe rêve de ces terres de soleil et de sommeil où vivent les (...)


AGENDA MENTON

Voir l'agenda

SUIVEZ NOUS








© VILLE DE MENTON 2016 - MENTIONS LEGALES
17 rue de la République - 06500 Menton - Tél : 04.92.10.50.00 - mairie@ville-menton.fr