Accueil > Au quotidien > Voirie et Environnement > Réagir face à Xylella fastidiosa


Les travaux à venir

Jusqu’à l’été 2017, plusieurs chantiers seront rendus nécessaires pour la rénovation des réseaux...

RESEAUX SOCIAUX

separation

VOS DEMARCHES EN LIGNE



separation

Réagir face à Xylella fastidiosa

Présente depuis longtemps sur les continents américain et asiatique, Xylella fastidiosa est une bactérie pouvant affecter plus de 200 espèces végétales appartenant à 50 familles botaniques différentes. Apparue dans le sud de l’Italie fin 2013, et récemment identifiée en Corse, elle fait l’objet d’un plan de surveillance, par décision de la Commission Européenne, et a été classée « danger sanitaire de 1e catégorie ».

Qu’est-ce que Xylella fastidiosa ?
Cette bactérie est transmise par tous les insectes piqueurs-suceurs se nourrissant de la sève brute, comme les cicadelles. Elle s’installe dans les vaisseaux conducteurs du xylème, qui forme les tissus végétaux, empêchant le mouvement des liquides. S’ensuit le dessèchement des feuilles, celui des rameaux et la mort de l’arbre. De nombreux végétaux peuvent être touchés (amandier, pêcher, prunier, abricotier, vigne, agrume, caféier), mais dans le Département des Alpes-Maritimes, ce sont principalement l’olivier et le laurier-rose qui sont menacés.

Comment se propage la maladie ?

Les piqûres d’insectes, la taille avec des outils non désinfectés, le greffage sur des sujets atteints, l’exportation et la plantation de plantes contaminées sont autant de risques de dissémination de la bactérie.

Quels sont les symptômes de la maladie ?
La bactérie Xylella fastidiosa est responsable de la maladie de Pierce sur les vignes, de la chlorose variégée des agrumes et de la brûlure foliaire de nombreuses espèces végétales. Ainsi, pour l’olivier et les différentes variétés de lauriers-roses, la brûlure des feuilles et, dans les stades les plus avancés, le dessèchement des rameaux, sont le signe d’une infection de la bactérie. Ils sont rapidement suivis de la mort du sujet dans les cas les plus graves. Sur les orangers, l’infection se manifeste par une décoloration des feuilles et la production de fruits de petite taille.

Que faire en cas de suspicion ?
Si vous observez des symptômes de dépérissement qui vous semblent anormaux et très rapides, il vous faut alerter la chambre d’agriculture 06. Des clichés peuvent être envoyés (sgraverol@alpes-maritimes.chambagri.fr) afin d’être analysés et de confirmer ou non la présence de Xylella fastidiosa. Dans la mesure du possible et dans l’attente des résultats, confiner les végétaux avec un filet type « insecte proof » pour les isoler. En cas de doute, la chambre d’agriculture procèdera à un prélèvement et l’enverra au laboratoire de santé végétal de l’ANSES à Angers.

Quels sont les moyens de lutte ?
Après détection, il n’existe pas de moyen de lutte curative contre cette bactérie hormis l’arrachage complet (y compris des racines), la destruction des plantes contaminées et la surveillance des insectes vecteurs.

A retenir :
• Privilégiez vos achats de végétaux auprès de professionnels
• N’importez pas de plants, d’outils ou autres végétaux sans vous assurer de leur provenance
• Après la taille de végétaux, pensez à nettoyer systématiquement les outils à la javel ou à l’alcool à 90°


Chambre d’agriculture 06 : 04 93 18 45 41
sgraverol@alpes-maritimes.chambagri.fr



Dans la même rubrique, lire aussi :

Interdiction d’application de produits phytosanitaires à proximité de points...

Nous vous rappelons qu’un arrêté préfectoral du 2 avril 2014 réglemente l’utilisation des produits phytosanitaires dans un souci de protection des points d’eau (...)

Les espaces canins

Pour aider les propriétaires d’animaux à garder nos rues propres, des sacs leur sont proposés en différents points de retrait (voir la liste ci-dessous). A (...)


AGENDA MENTON

Voir l'agenda

SUIVEZ NOUS








© VILLE DE MENTON 2016 - MENTIONS LEGALES
17 rue de la République - 06500 Menton - Tél : 04.92.10.50.00 - mairie@ville-menton.fr