Ville de Menton

L’essentiel sur…l’évolution du tourisme

Le train arrive à Menton au milieu du XIXe siècle. Une vingtaine d’heures pour venir de Paris ! Un progrès énorme pour l’époque. Les touristes, ou plutôt les hivernants, affluent de toute l’Europe, attirés par le discours des médecins, la douceur des hivers, la beauté des paysages. Et par des affiches réalisées pour la compagnie ferroviaire du Paris-Lyon-Méditerranée, le PLM. Deux affiches nous permettent de comprendre l’évolution touristique de Menton en l’espace de 50 ans.

La première date de la fin du XIXe siècle : une élégante, la taille prise par un corset, regarde du haut d’une terrasse la splendeur du paysage mentonnais. C’est l’hiver ! La mer est avant tout objet de contemplation !

Des décennies plus tard, alors que la saison d’été est lancée depuis les années 1920, la dynamique affiche du Mentonnais Charles Beglia, datée de 1935, présente une jeune femme sportive qui profite désormais pleinement de la Grande Bleue. Le corps libéré et hâlé, elle pagaie sur les flots.

Cela est caractéristique du nouveau tourisme estival de l’entre-deux-guerres : on se baigne, on fait du sport sur les plages…

Charles Béglia a très bien su capter l’esprit de l’époque. Il s’illustrera dans d’autres domaines artistiques et « festifs ».

Lire aussi
Vélorues et VAE 2.0 : c’est parti !
Des vélorues et des VAE 2.0 à Menton
Agrès sportifs des Sablettes