Ville de Menton

L’essentiel sur... Le campanile de la Basilique Saint-Michel archange

En 1701, le prince de Monaco, Antoine 1er (Menton appartient alors à la Principauté) et les Syndics de la ville décident de construire le grand campanile de l’église Saint-Michel (consacrée en 1675). Le campanile est la tour isolée d’une église qui abrite les cloches (la cloche se dit campana en Italien).

Sa réalisation est confiée à l’architecte monégasque Emmanuel Cantone. Le style choisi est le baroque, un style qui fait fureur alors dans une grande partie de l’Europe. L’édifice, haut de 53 mètres, est achevé en 1703.

Dès lors, la vie des Mentonnais sera rythmée par le son des cloches du campanile. Elles portent toutes un nom : Saint-Michel, Carlo-Maria et Saint-Isidore rejointes en 2019 par la petite dernière, Saint-Pierre, qui pèse quand même 237 kg.

Le campanile est très cher au cœur des Mentonnais qui le considèrent comme le symbole de leur ville. Certains prétendent même qu’ils tombent malades de chagrin s’ils ne le voient pas pendant plus de 15 jours.

Envie d’en découvrir plus sur la Vieille-ville et la richesse de son histoire ?

Visite guidée "Les ruelles de l’histoire" avec le service du Patrimoine.
Infos & réservations au 04 92 10 97 10 ou 04 89 81 52 70

Lire aussi
Vélorues et VAE 2.0 : c’est parti !
Des vélorues et des VAE 2.0 à Menton
Agrès sportifs des Sablettes