Ville de Menton

L’essentiel sur... la céramique architecturale Saïssi

En 1873, Joseph Saïssi fonde « les faïences Saïssi » dans la vallée du Borrigo. Très vite, l’entreprise produit de très belles poteries artistiques à décor de fleurs et d’agrumes et des pièces de céramique architecturales.

Son somptueux catalogue propose 47 pages d’éléments décoratifs dont 37 modèles de balustre, des vases, des jardinières… Le bleu turquoise domine dans ces réalisations.

Tous les grands architectes qui construisent alors les bâtiments emblématiques de la Côte d’Azur travaillent avec la manufacture. A Menton, les Riviera, Winter et Orient palaces, le Marché couvert… sont parmi les constructions les plus prestigieuses ornées par les Saïssi. A Monaco, citons le casino, les hôtels Hermitage et Métropole …

La florissante entreprise emploie une centaine d’ouvriers. En 1900, son art est récompensé par une médaille d’argent à l’Exposition Universelle de Paris.

Après la Première Guerre mondiale, Henri Saïssi, le fils de Joseph, poursuit la production. L’entreprise reçoit en 1925 la médaille d’or à l’Exposition internationale des Arts décoratifs et industriels de Paris.

Ferdinand Bac et Vicente Blasco Ibañez lui commandent les céramiques de leurs jardins des Colombières et de Fontana Rosa.

Mais progressivement, la céramique architecturale passe de mode. Aussi, l’entreprise est contrainte de fermer ses portes en 1933.

Lire aussi
[COVID-19] Le Crossover Summer de ce samedi 24 juillet est annulé
Boite à livres
Fête nationale Belge