Ville de Menton

L’essentiel sur... La reine Victoria à Menton

Le train spécial de la reine Victoria et de sa nombreuse suite arrive le 16 mars 1882 à Menton après un voyage de 18 heures au départ de Cherbourg. Il s’arrête à une gare temporaire, dans le quartier de Garavan.

«  En arrivant, une calèche nous conduisit sur une courte distance jusqu’au Chalet des Rosiers. C’est une petite villa style suisse… très joliment située en dehors de la ville au-dessus de la mer  » écrit la souveraine du Royaume-Uni dans son journal.

Le navire britannique, l’Inflexible, accoste à Menton deux jours après son arrivée et y reste durant tout son séjour.

La reine passe la plupart de son temps à se promener en calèche dans la campagne environnante : « Fréquemment nous croisions des charrettes et des ânes dont il y avait un nombre infini, chargés d’herbes et de foin et souvent avec un tonneau de chaque côté, conduits par une femme. Les enfants nous donnaient des petits bouquets de fleurs sauvages… Ils parlent un très mauvais français ».

Elle fait de nombreux achats à la Poterie artistique Magnat (le couple Magnat devient fournisseur de la reine avec brevet privilégié et, à ce titre, part à Londres puis à Balmoral, en Écosse, pour remettre une de leurs créations en mains propres à la souveraine), assiste à une procession de pénitents… Voulant éviter tout ce qui est officiel, elle suit la fête donnée en son honneur par la municipalité du balcon du Chalet des Rosiers.

Durant le voyage de retour, le 12 avril, elle écrit entre Cannes et Toulon « Hélas ! Nous sommes déjà loin de Menton qui est si beau et que j’aime tant ! C’est trop triste de voir disparaître ces belles montagnes et cette végétation ».

Lire aussi
Covid-19 : ouverture réussie pour le centre de vaccination
Covid-19 : Le centre de vaccination de Menton opérationnel lundi
Covid-19 : Un centre de vaccination à Menton pour la Riviera française