Ville de Menton

L’environnement une nouvelle délégation du mandat

Poursuivre la préservation du cadre de vie des Mentonnais était l’un des engagements du candidat Jean- Claude Guibal aux dernières élections municipales. Depuis sa réélection le 28 juin dernier, le Maire tient parole avec la création d’une délégation qui comprend la transition écologique, la protection de l’environnement et le développement durable.

« Sans le clamer sur les toits, nous avons toujours veillé à préserver l’environnement, depuis la création de la station d’épuration lors de notre premier mandat jusqu’à l’approbation du PLU en 2018 et le développement des transports électriques ces dernières années. De même, nous n’avons pas utilisé de produits phytosanitaires », expose Jean-Claude Guibal, lors de l’installation de son conseil municipal le 4 juillet dernier.

Nous avons multiplié le nombre de ruches pour préserver la biodiversité et avons fait de Menton une ville “4 fleurs”, “Fleur d’or” et “prix de la diversité végétale”. Notre ville a également été l’une des premières à se doter d’une plage sans tabac.
Aujourd’hui, à l’heure où le réchauffement climatique est au cœur des préoccupations mondiales, nous allons poursuivre la préservation de notre cadre de vie
 », conclut le Maire avant de confier cet engagement à Sandra Paire, sa 1ère adjointe pour les six années à venir.

Urgence climatique

Cette nouvelle délégation, destinée à la préservation du cadre de vie des Mentonnais, comprend la transition écologique, la protection de l’environnement et le développement durable.

Deux conseillers municipaux sont aux côtés de la 1ère adjointe en ce qui concerne le développement durable : Sébastien Uscher et Élodie Robert, chargés respectivement de la mise en place des dispositifs et de l’évolution des usages. «  C’est un honneur pour moi d’avoir cette délégation et j’en mesure chaque jour un peu plus l’importance et les responsabilités qui en découlent. C’est une prise en compte prioritaire en rapport avec l’urgence climatique. Tous les élus locaux se doivent de prendre cette question à bras le corps pour apporter des réponses concrètes aux problématiques environnementales, confie Sandra Paire.

La transition écologique, énergétique, par des changements de modes de fonctionnement et un recours à des énergies décarbonées, est aussi une nouvelle source de développement économique incluant la préservation de nos territoires. Qu’il s’agisse des questions de traitements des déchets, de mise en place de circuits plus courts, de réemploi et de respect de nos lieux de vie, nous pouvons tous apporter des solutions à cette problématique.

Par un message clair et pragmatique chacun de nous peut, dans son quotidien, mettre en place des gestes simples ou abandonner des gestes nocifs afin de contribuer à la protection de l’environnement. Notre responsabilité d’élu est d’apporter aux administrés des décisions, des solutions, de l’information, des outils et des conseils leur permettant de devenir acteur de notre transition territoriale. »

Défi au quotidien

À l’heure où nous mettons sous presse (Pour Menton Mag’ n°156) , les élus participent au dernier conseil municipal de l’année au cours duquel ils s’apprêtent à voter la prise en compte de l’urgence climatique et la constitution d’une commission extra-municipale.

La Ville souhaite établir une stratégie de lutte contre le changement climatique par la réduction des consommations énergétiques, le développement des énergies renouvelables, la diminution des émissions polluantes. « Nous continuerons à protéger notre cadre de vie par la mise en place d’une énergie propre, la réduction et la valorisation des déchets, l’abandon du plastique et la protection de notre patrimoine arboré. Favoriser l’innovation pour réduire les pollutions générales est et sera notre défi au quotidien pour que Menton demeure la Perle de la France  », conclut la 1ère adjointe.

Lire aussi
Vélorues et VAE 2.0 : c’est parti !
Des vélorues et des VAE 2.0 à Menton
Agrès sportifs des Sablettes