Ville de Menton

Budget primitif 2021 : continuer d’investir sans augmenter les impôts

Le 14 avril, dans la droite ligne du débat d’orientation budgétaire du 17 mars dernier, les élus ont voté le budget lors de la séance du conseil municipal.

Depuis maintenant plus d’un an, la France traverse une période particulière liée à la pandémie de Covid-19. Et cela a évidemment eu des répercussions importantes sur la vie de notre collectivité avec un coût estimé à près de 3,1 M€ comprenant 230 000 € pour l’achat de matériel de protection mais surtout des pertes de recettes importantes (1,4 M€ du fait de la fermeture du Casino, 380 000 € en moins pour les taxes de séjour, un peu plus d’1 M€ en moins pour les droits de place et de stationnement).

Les charges ont augmenté et les recettes ont diminué. À cela s’est rajoutée la tempête Alex qui a nécessité des travaux d’urgence suivis de travaux de « reconstruction » qui vont peser lourdement sur le budget de la Communauté de la Riviera française et indirectement sur le budget de la Ville.

Néanmoins, comme l’a rappelé Jean-Claude Guibal, Maire de Menton, lors du vote du budget primitif 2021 « nous allons faire en sorte de respecter notre orthodoxie budgétaire en gérant la ville sur les mêmes bases que celles que nous avons toujours suivies. C’est-à-dire la maîtrise des dépenses de fonctionnement et notamment de la masse salariale qui ont trop augmenté et le maintien d’un niveau d’investissement de l’ordre de 15 M€ dans la moyenne des années précédentes. Ceci, sans augmenter les impôts pour la douzième année consécutive  ».

Par ailleurs, un recours à l’emprunt jusqu’à 10 M€, selon les besoins, a été acté par le conseil municipal puisque la situation financière saine de la commune le permet.

La capacité de désendettement de la collectivité est de 4,08 ans contre 7 à 8 ans en moyenne pour les villes de même strate.

Lire aussi
Elections départementales et régionales
La boutique « Effet Mer » a lancé sa saison estivale
Vie des quartiers la ville au plus près des administrés