Ville de Menton

Réouverture des lieux culturels

Un début de retour à la vie normale s’amorce à l’approche de l’été.
Aujourd’hui, le couvre-feu passera à 21h et les lieux culturels, avec les terrasses et tous les commerces, seront de nouveaux ouverts au public dans le respect des règles sanitaires.

N’oubliez pas le port du masque est toujours obligatoire même en extérieur (sauf espaces verts urbains et plages).

👉 Focus sur la salle des mariages, décorée par Jean Cocteau qui sera de nouveau accessible en libre visite.

Les années 1950 apparaissent comme les années méditerranéennes de Jean Cocteau. Il réside à Saint-Jean-Cap-Ferrat dans la propriété́ de la belle et riche Francine Weisweiller, la villa Santo Sospir. C’est une période d’intense activité́ où le poète se confronte à la couleur, approfondit les mythologies et thèmes méditerranéens et aborde de nouvelles techniques : la peinture à l’huile, la décoration des grandes surfaces, la ceramique, les crayons à la cire...

Au mois d’août 1955, Cocteau assiste au Festival de Musique de Menton. Il y fait la connaissance du maire, Francis Palmero, qui lui commande une affiche. Cocteau tombe sous le charme de Menton où il ressent un fort sentiment d’exotisme. Durant cette même année, le conseil municipal de la Ville décide de transformer l’ancienne salle des tribunaux de la mairie en salle des mariages. Le maire propose à Cocteau de la décorer. Malgré ses soucis de santé, il accepte.

Il se met au travail dès le printemps 1956, travaillant dans le même temps à la chapelle Saint-Pierre de Villefranche-sur-Mer. Il conçoit tout, du programme de la salle au mobilier. Il est aidé par une équipe d’artisans et de peintres dont l’artiste mentonnais Charles Beglia. Il représente sur les murs la mort d’Eurydice et la douleur d’Orphée, une noce dans un village méditerranéen, l’ange Heurtebise (une des grandes figures de son univers avec Orphée), le Poète chevauchant le cheval Pégase et le couple de Mentonnais transcendé par l’amour.

Il réalise également une fresque dans le bureau du maire, Orphée jouant du violon devant le vieux Menton.

La salle des mariages est inaugurée le 22 mars 1958. Le premier mariage y est célébré le 25 mars. Jean Cocteau est témoin du mariage de Monsieur et Madame P. Anasco le 31 mars 1958.

Tarifs : 2€ │1€ (étudiants/enseignants/+65 ans/familles nombreuses) │Gratuit (groupes scolaires/-18 ans/demandeurs d’emploi/personnes handicapées/journalistes/artistes)

Ouvert du lundi au vendredi (8h30-12h30 / 13h30-17h)
Hôtel de Ville – 17 rue de la République

👉 Découvrez les musées de Menton

👉 Musée Jean Cocteau - le Bastion

Le Bastion d’Honoré II à Jean Cocteau

Un parcours historique et visuel du monument, de sa construction au XVIIe siècle par le prince de Monaco jusqu’à sa métamorphose en musée au XXe siècle et sa toute récente restauration.

Ouvert tous les jours (sauf mardi et jours fériés), de 10h à 12h et de 14h à 18h. Le samedi 22 et le dimanche 23 mai, le musée ouvrira exceptionnellement ses portes jusqu’à 20h.
Quai Napoléon III - Bastion du Vieux-port
Tél. : 04 93 18 82 61

👉 Musée de Préhistoire régionale

Le règne animal et nous Un panorama naturaliste et archéologique sur le monde animal et la perception qu’en ont les hommes, de la Préhistoire à l’époque contemporaine.

Ouvert de 10h à 12h et de 14h à 18h (sauf mardi et jours fériés)
30 personnes maximum

Rue Lorédan-Larchey | Tél. : 04 89 81 52 12

👉 Galerie d’art contemporain du palais de l’Europe

Prix de la Ville de Menton - PhotoMenton lauréats 2019

Cette nouvelle exposition des lauréats PhotoMenton a pour ambition de vous emmener dans les âmes de voyageurs, partis ici et ailleurs, qui désirent partager des rencontres avec des cieux, des lieux et des hommes.

Du 19 mai au 30 septembre
Ouverte du mardi au samedi de 10h à 12h et de 14h à 18h
10 personnes maximum
8 avenue Boyer | Tél. : 04 92 41 76 73

Lire aussi
"Economisons l’eau potable" - Communiqué de Jean-Claude Guibal
La piscine A. Jany rouvre ses portes
Guerre d’Indochine