Ville de Menton

Mobilité douce, les VAE ont le vent en poupe

Trois mois après leur lancement sur la commune, les vélos à assistance électrique en libre-service sont prisés par les populations mentonnaise et avoisinante.

Le 25 février, Jean-Claude Guibal, Maire de Menton et président de la Communauté de la Riviera française (CARF), Sandra Paire, 1ère adjointe déléguée au cadre de vie et à l’environnement, Daniel Allavena, adjoint à la sécurité, et Sébastien Uscher, conseiller municipal chargé du développement durable, inauguraient les vélos à assistance électrique (VAE) en libre-service sur l’ensemble du territoire communal.

Depuis, ce dispositif, proposé à titre d’expérimentation, a conquis bon nombre de Mentonnais et de personnes extérieures à la commune. En effet, que ce soit pour de courts trajets ou de longues balades, la location de ces VAE de la société Bik’air, qui s’affranchissent du système de stations et de bornes, fonctionne non-stop du lundi au dimanche.

Bilan positif

« La location couvre deux types d’usage, explique Nathan Cohen, fondateur de la société Bik’air. En semaine, il s’agit de trajets d’une durée de dix à vingt minutes. Les flux les plus importants sont réalisés en fin de journée du bord de mer vers les hauteurs, notamment en direction des vallées du Careï et du Borrigo. Le second usage correspond aux locations du week-end avec une prise en main qui peut aller de trente minutes à trois heures. Le temps d’effectuer une balade jusqu’à Roquebrune ou les villages perchés du pays mentonnais. Sachant que 15 % de notre clientèle n’est pas domiciliée sur Menton. »

Augmenter la flotte

Actuellement, dix vélos sont disponibles à la location sur la commune. Un nombre aujourd’hui insuffisant pour répondre à la demande locale, notamment celle du week-end. La société va donc augmenter sa flotte d’une quarantaine de VAE dans le courant du mois de juin. « Pour ce faire, nous devrons créer un ou deux postes supplémentaires de technicien pour assurer la continuité du service. Sachant que notre politique est d’embaucher du personnel résidant sur la commune, confie le fondateur de Bik’air. Outre la demande de la clientèle, nous sommes très heureux de l’accueil que nous recevons à Menton. Les utilisateurs respectent le matériel ainsi que le stationnement des vélos comme le constate notre technicien qui redéploye la flotte très tôt le matin vers les jardins Biovès, la mairie, le marché des Halles ou encore le quai Monléon. Des zones de stationnement que nous allons étendre avec l’augmentation de la flotte. »

La location d’un VAE est de 0,15 €/mn, via l’application Bik’air, le QR code du vélo et la carte bancaire de l’utilisateur.

Lire aussi
"Economisons l’eau potable" - Communiqué de Jean-Claude Guibal
La piscine A. Jany rouvre ses portes
Guerre d’Indochine