Ville de Menton

Permettre à chacun d’accéder à un logement de qualité

Au mois d’avril, une cinquantaine de logements locatifs sociaux neufs a été livrée sur la commune. La rénovation de l’immeuble Les Lavandières se poursuit. Une Opération programmée d’amélioration de l’habitat (OPAH) est en cours de préparation.

La Ville vient de livrer 46 logements locatifs sociaux (LLS) supplémentaires au sein des nouvelles résidences dénommées Eden Riviera (avenue Cernuschi) et Intemporel (route de Gorbio). Les locataires ont pris possession de leur appartement dans la vallée du Borrigo (18 LLS) et dans la vallée de Gorbio (28 LLS) au mois d’avril. D’autres sont en cours de construction dans le val des Castagnins (livraison 2021), dans le quartier de Saint-Roman et avenue de Sospel (livraisons 2022).

Par ailleurs, la Ville, par l’intermédiaire de la Société d’économie mixte immobilière de Menton (SEMIM), réhabilite des biens vacants appartenant au parc communal. Au mois de janvier, 7 nouveaux LLS ont été livrés puis attribués dans la Vieille-ville (rues Longue et de la Côte). Inadaptés à la location en raison de leur état de délabrement, ils ont été acquis à l’euro symbolique par la SEMIM qui s’est occupée de leur réhabilitation en finançant des travaux conséquents. Des opérations identiques sont menées dans le même secteur.

Les Lavandières

Jusqu’au milieu du XXe siècle, le n°50 promenade Maréchal Leclerc de Hautecloque abritait le lavoir public du val du Careï. Tombé peu à peu en désuétude avec l’arrivée de la machine à laver, il a fait place en 1960 à un immeuble de 70 logements locatifs sociaux dénommé Les Lavandières. Une belle façon de rendre hommage à toutes ces Mentonnaises qui, durant des décennies, y ont brossé le linge tout en palabrant. Depuis soixante ans, ce lieu indispensable à la vie quotidienne de la vallée du Careï poursuit sa mission en abritant des familles mentonnaises.

Aujourd’hui, la résidence sociale est une copropriété qui appartient au bailleur social Côte d’Azur Habitat et à la Ville de Menton. En 2018, dans le cadre de l’aménagement de l’esplanade des Sablettes, la commune avait transformé ses locaux du rez-de-chaussée en locaux sportifs afin d’y reloger les associations jusqu’alors présentes au sein des voûtes : judo, tir à l’arc, haltérophilie et ping-pong.

De son côté, Côte d’Azur Habitat s’occupe de l’entretien du bâtiment. Actuellement, un chantier de grande ampleur est réalisé : ravalement des pignons et des façades donnant sur la promenade Maréchal Leclerc et la rue Pietra Scritta, rénovation des parties communes et travaux d’étanchéité de la toiture terrasse (l’étendoir collectif sera réinstallé). Cette opération dont le montant s’élève à 450 000 € est subventionnée par la Communauté de la Riviera française (CARF) à hauteur de 135 000 € et la Ville pour 73 000 €. Les travaux devraient être terminés pour l’été.

Bientôt une OPAH

Une Opération programmée d’amélioration de l’habitat (OPAH) est une convention passée entre une collectivité locale et l’Agence nationale de l’habi tat (ANAH). Sur le territoire de la CARF, elle a pour objectif de lutter contre l’habitat indigne qui regroupe les logements énergivores, inaccessibles, vacants ou insalubres.

Cette opération est une aide à destination du parc privé : les propriétaires sont éligibles pour leur résidence principale mais aussi pour leur bien loué. Le but est de soutenir les travaux liés à l’accessibilité et l’autonomie (maintien à domicile) par l’intermédiaire de subventions publiques. Portée par la CARF sur une durée de cinq ans (2021-2026), l’OPAH arrivera à échéance à la même date que le Plan local de l’habitat (20192026). Ce dispositif sera mis en place prochainement (nous y reviendrons).

Lire aussi
Exposition : Raymond Moretti, les années bonheur
Exposition Maalesh, sur les traces de Jean Cocteau en Méditerranée
Enquête de l’INSEE en cours