La culture : c’est à vous !

« Artium civitas », Cité des Arts La devise, inscrite à l’entrée de l’Hôtel de Ville, traduit la vocation culturelle de Menton qui s’exprime dans la valorisation du patrimoine – monuments et jardins. Une vocation confirmée par l’attribution, en 1991, du label « Ville d’Art et d’Histoire » Plusieurs musées, une galerie d’art contemporain et un calendrier événementiel riche – le Festival de Musique, les Colloques « Penser notre temps », le Festival des jardins ...

Trois artistes de l’EMAP exposent pour l’UMAM

Ils étaient 250 à proposer leurs œuvres, seuls 41 artistes ont été retenus pour exposer au château-musée de Cagnes-sur-Mer à l’occasion de la biennale de l’Union méditerranéenne pour l’art moderne (UMAM). Le thème imposé : « Moi, je ». Et Menton peut s’enorgueillir d’avoir trois représentants : Christelle Esperto, directrice de l’École Municipale d’Arts Plastiques, Dominique Agius, professeur de photographie à l’EMAP et Gérard Haton-Gauthier, ancien professeur de l’école.

« J’ai eu la chance qu’on vienne me chercher parce qu’on connaissait mon travail, confie Christelle Esperto. Avec ce thème, j’ai voulu proposer une mise en abîme, travailler le réel, proposer une représentation de soi. » Le visiteur qui fait face à un mur d’écran qui reflète son image se retrouve au cœur de l’œuvre, se contemple autant qu’il est son propre acteur. Comme un instant de gloire pour chacun. Comme une opposition à une œuvre figée qu’on installe dans toutes les expositions.

Un étage au-dessus, Dominique Agius nous fait un peu perdre la notion du réel. Photographie d’une œuvre ? Œuvre photographique ? On en vient à douter de ce qui est accroché sur le mur. « J’ai travaillé la vanité, la vanité de la vie. C’est une sorte d’hommage aux peintres baroques du clair-obscur. » Avec Jésus en personnage central. La mise en scène est millimétrée, les personnages ont de vraies « gueules » et la lumière est si précise qu’on se croirait dans un tableau. Pas étonnant que cette série de 14 photos fasse le tour du monde. Des tirages sont actuellement exposés à Miami.

Gérard Haton-Gauthier propose lui trois pièces. Une série de jardins imaginaires, telle une ode à la femme tout à la fois provocatrice et poétique ; une représentation du roi Narcisse qui fait un ultime selfie avant de rendre son dernier souffle ; et plus étonnant encore ces deux portraits autour du poème de Charles Baudelaire « L’Ivresse » et qui interroge sur le temps qui passe.

Toutes ces œuvres sont à découvrir jusqu’au 3 janvier au château-musée de Cagnes-sur-Mer

Découvrez ci-dessous des images de cette exposition à découvrir d’urgence.


LIRE AUSSI

Exposition : Trésors d’épaves Les Chroniques de l’Odyssée, A livre ouvert - N°12 - "L’Ickabog" (J.K. Rowling) Visite virtuelle Musée Cocteau Agenda culturel de la Ville de Menton
RETOUR A L'ACCUEIL