Accueil > Découvrir Menton > Thématiques > Que faire à Menton ?

Que faire à Menton ?

Ville préservée, située aux confins de l’Italie, de la Principauté de Monaco et du Comté de Nice, Menton bénéficie d’un microclimat subtropical bienfaiteur qui lui fait presque ignorer l’hiver.

Menton est classée « station d’intérêt touristique ». Ce statut permet entre autres aux commerces de détail d’ouvrir le dimanche.

Découvrir Menton ou y vivre, c’est se laisser séduire par la sérénité et le charme d’un lieu à nul autre pareil.

Ville d’Art et d’Histoire, ville jardin ou encore ville de culture, Menton est un Éden préservé.

Bienvenue à Menton où, vraiment, rien n’est ordinaire.


Fête du Citron®

du 12 au 27 février 2022

Les Colloques de Menton

Les samedis 2, 9 et 16 octobre 2021

Fête patronale de saint-Mi

Le 26 septembre 2021

1 - Visitez la vieille ville et le centre historique

Placettes fraîches et ruelles étroites qui tombent en cascade vers la mer : le cœur historique de la cité bat derrière les façades ocres, aux persiennes tamisant la lumière, préservant l’intimité des maisons des assauts du soleil.

On traverse l’histoire au pied des campaniles aux tuiles vernissées.

Une vieille légende attribue la création de Menton à trois Forbans écumant la Méditerranée : Acquasoma, Lampeduza, et Capodana, une légende reste ancrée dans les esprits des mentonnais. Trois ruelles portent leur noms, saurez-vous les retrouver dans le labyrinthe que forme les rues de la vieille ville. ?


2 - S’émerveiller à la Basilique Saint-Michel Archange

La Basilique Saint-Michel Archange est un symbole de Menton. Érigée entre 1640 et 1653 sur les vestiges de deux églises des XIVe et XVe siècles, elle est un joyau de l’art baroque.

Au cœur de la vieille ville un ensemble remarquable s’offre aux visiteurs : La Basilique Saint-Michel Archange, son parvis, ses rampes majestueuses, et, quelques marches plus-haut, la chapelle des Pénitents Blancs.

Plus de 100 000 touristes la visitent chaque année !

Chaque été, le Festival de Musique de Menton, investit le parvis de la Basilique.


3 - Admirez le panorama depuis le cimetière du Vieux-Château et le Boulevard de Garavan

Au sommet de la vieille ville le cimetière du Vieux-Château dévoile un site magnifique suspendu entre ciel et terre, dominant la cité, le vieux port et la baie de Garavan. Dernière villégiature d’aristocrates russes et britanniques il offre un point de vue inégalable sur la ville, la mer, l’Italie et les montagnes.

A proximité immédiate, un belvédère et le boulevard de Garavan. Long de 3 kilomètres, il conduit de la frontière à la vieille ville.

Depuis sa création en 1888, le boulevard de Garavan ne cesse d’attirer les grands de ce monde dans ce cadre paradisiaque aux hivers doux. Des villas féeriques furent construites sur ce que l’on a appelé à l’époque le « rêve babylonien » où jardins et architecture se miraient dans la « French Riviera » chère aux Anglais.

La flore tropicale y est largement représentée. Elle a été introduite au cours des siècles et surtout dans la dernière centaine d’années, soit par les conquérants divers, soit par les collectionneurs et les horticulteurs.

Certaines espèces se sont développées naturellement et ont pris un caractère endémique, elles peuplent les collines. Les plantes cultivées ont pris, en raison du climat, un grand développement, atteignant et dépassant même en taille et en beauté les spécimens des pays d’origine...


4 - Flânez dans la rue piétonne et découvrez le marché des Halles municipales

Impossible de séjourner à Menton sans flâner dans la rue piétonne et faire une halte gourmande au marché des Halles.

Entre le port et la vieille ville, le marché municipal centenaire regorge des couleurs, des parfums et des saveurs du Midi.

De magnifiques étals de fruits, légumes, fleurs, fromages, viandes ou encore poissons, vous y attendent. L’accueil chaleureux des marchands locaux offre un aperçu de la convivialité mentonnaise et des spécialités à ne pas manquer : barbajuans, pichade, socca, ou encore fougasse mentonnaise…

Le long des avenues de la "ville nouvelle", qui s’est étendue vers l’ouest au fil des années, les rangées de bigaradiers bordent les palaces de la Belle Époque. Des architectes de talent y ont laissé leur empreinte.

Jardins et ronds-points fleuris ponctuent la promenade jusqu’au centre-ville animé où se concentrent boutiques et restaurants.

Ici, il faut marcher le nez en l’air pour découvrir les frises qui ornent le haut des façades.


5 - Moment de détente et farniente sur l’esplanade des Sablettes

Les Sablettes sont demeurées un lieu de vie où les Mentonnais, toutes générations confondues, aiment à se retrouver.

Ce site de dix-sept-mille mètres carrés conçu par la Ville comme un espace de déambulation convivial, avec la ferme intention de ne pas défigurer le paysage depuis la place Fontana jusqu’au square Victoria, tout en réaffirmant le caractère portuaire du lieu.

Quatre fontaines à boire et douze pergolas éclairées sont implantées sur le deck, dont une sur deux possède un brumisateur et le Wifi en accès libre.
Une fontaine sèche est installée du côté des escaliers du square Victoria, précédant ainsi l’espace sportif connecté.

Tandis que dans l’axe des rampes Saint-Michel, se tient une magnifique calade, réplique de celle du parvis de la Basilique Saint-Michel archange.

Les promeneurs auront le choix entre des bancs classiques, des bains de soleil en bois exotique et des galets « pop » en résine polyester de couleur rouge, jaune et vert.


6 - Faites une escale botanique : découvrez les jardins d’exceptions

Les jardins sont la signature de la ville de Menton.

Depuis le XVIIIe siècle, la cité est réputée pour la qualité de ses espaces botaniques.
Au XIXe siècle, à la faveur du microclimat mentonnais, des botanistes, notamment anglais, introduisirent des espèces tropicales et subtropicales et composèrent les harmonies végétales originales qui font aujourd’hui de Menton une serre à ciel ouvert.

Maria Serena, le jardin botanique exotique du Val Rahmeh, Fontana Rosa, Serre de la Madone, Les Colombières sont autant de lieux oniriques où le paysage est roi, où plusieurs dizaines d’espèces de palmiers dominent des oliviers plusieurs fois centenaires, où les plantes de l’hémisphère sud côtoient les végétaux méditerranéens.

La préservation de cette spécificité passe par la création d’espaces contemporains au cœur de la ville, comme le Square des Etats-Unis et le Jardin du Campanin, auquel des grenadiers et des céramiques ornées de citrons confèrent un cachet typiquement méditerranéen.

Un circuit des jardins d’exception organisé par le service du Patrimoine, permet au public de découvrir ces espaces magnifiques.

Enfin, la ville est classée « 4 fleurs », au premier rang des « Villes et villages fleuris » depuis 15 ans. Depuis 1995, Menton est en outre lauréate du « Grand prix national du fleurissement » et détentrice de la fleur d’or.


7 - Marchez dans les pas de Jean Cocteau

Jean Cocteau a toujours entretenu une relation privilégiée avec la ville de Menton.
Lors d’une flânerie, il découvre le Bastion, fortin du XVIIème siècle inséré dans la jetée du port. Celui-ci avait perdu son caractère défensif.

Cocteau va y réaliser une dernière œuvre, son mémorial. Le poète a lui-même présidé la restauration de cet édifice impressionnant.

Il a dessiné les mosaïques qui ornent le sol, celle du rez-de-chaussée et celles des embrasures des fenêtres au premier. Il a conçu les vitrines en fer forgé qui présentent ses céramiques zoomorphes. Tout ici évoque l’artiste, ses plaisirs et ses tourments, ses incertitudes et ses recherches, ses amitiés.

Et aussi, omniprésent, cet amour pour une ville qu’il a pour l’éternité marquée de son sceau.

Le Bastion abrite aujourd’hui une partie intéressante de l’œuvre de l’artiste.

La salle des mariages Jean Cocteau est l’autre don inestimable de Cocteau à Menton. Peinte entre 1957 et 1958, elle figure magnifiquement les amoureux de Menton, jusque dans leurs couleurs azur et ocre, dont les arabesques côtoient les figures mythologiques chères au poète : Orphée, Eurydice, les Centaures...


8 - Dégustez le citron de Menton (IGP)

Une jolie légende est attachée à l’origine de la ville et de son symbole, le citron : Eve, chassée du paradis terrestre avec Adam, en emporta un fruit d’or.....

Adam, redoutant la colère divine, lui demanda de jeter ce fruit. Après avoir franchi des montagnes, des vallées et des plaines, ils aperçurent la baie de Garavan. Le golfe, la douceur du climat, la végétation luxuriante... tout rappelait à Eve la douceur de l’Eden.
Elle y enterra le citron. En ce lieu naquit un petit paradis, Menton...

De nombreuses boutiques spécialisées au fil de la ville vous proposent de découvrir les qualités gustatives du fruit d’or. Les vergers de citronniers sont accessibles lors de visites guidées selon programme.

Aujourd’hui, la Ville incite les propriétaires à replanter citronniers, orangers, clémentiniers et autres kumquats. Le "citron de Menton" bénéficie désormais d’une IGP (Indication Géographique Protégée).

Le jardin d’agrumes du Palais de Carnolès, Collection Végétale Agréée par le Conservatoire CCVS (Conservatoire Collections Végétales Spécialisées) pour, les agrumes compte 337 arbres répartis en 93 variétés.

Chaque année en février, Menton rend hommage au fruit d’or symbole de la ville à travers un événement unique au monde : la Fête du Citron®.


9 - Découvrez les Palaces Belle Époque

Menton possède un patrimoine hôtelier Belle-Epoque assez exceptionnel, de par la quantité d’anciens Grands Hôtels qui y ont été bâtis pour accueillir de riches hivernants venus de toute l’Europe. Ils sont les témoins d’une époque fastueuse où la noblesse et les têtes couronnées descendaient à Menton en villégiature.

L’Association « le Cercle des Palaces Retrouvés » a entrepris la mise en valeur de ce patrimoine hôtelier, architectural et historique.

Une signalétique placée aux entrées de ces anciens Palaces permet un parcours dans la ville pour découvrir les extérieurs de 17 anciens Palaces, aujourd’hui transformés en copropriétés : Alexandra Palace, Villa Anastasia, Impérial, Astoria, Majestic, Louvre, Mont Fleuri, Winter Palace, Riviera Palace, Iles Britanniques, National, Orient, Malte, Regina, Bellevue, Porte de France, Garavan Palace et également 4 hôtels toujours en activité : Les Ambassadeurs, le Balmoral, l’Orangeraie et le Royal Westminster.

La diversité de ces édifices témoigne des différentes typologies architecturales qui se sont développées durant la deuxième moitié du XIXe et la première moitié du XXe s.
L’emplacement de ces hôtels -et le rapport à la ville qui s’est formé- est autant de preuve des attentes des hivernants, et des différentes formes de séjours qui en découlent. Les façades témoignent, elles, tour à tour d’un néo-classicisme strict quasi haussmannien, ou au contraire des libertés de l’éclectisme avec des façades plus fleuries aux inspirations parfois italiennes ou mauresques.

Avec les Jardins et les Frises, les Palaces Belle-Epoque sont les témoins vivants de l’Histoire de Menton.


10 - Profitez des plages et d’une activité nautique

Si Menton est un jardin, la mer Méditerranée qui la borde en à fait l’oasis naturelle de la Riviera Française.

Les plages de Menton sont accueillantes et régulièrement entretenues : chaque année, dès le mois de mai, les services municipaux procèdent à leur remise à niveau (régalage) tout en triant les bois et roches trop grandes (criblage) que l’hiver aurait pu jeter au bord.

Ainsi, dès la fin du printemps, les plages sont fin prêtes à accueillir le public. En toute sécurité puisque des secouristes les surveillent du 1er juillet au 31 août, et que des casiers à code sont proposés aux baigneurs pour y consigner leurs affaires.

Bon à savoir : Menton compte deux plages non-fumeur (Les Sablettes et la plage du Fossan).

La plage Hawaï, vers Garavan, et la page du Casino sont accessibles aux chiens. Toutes les autres plages sont interdites aux animaux même tenus en laisse.
Les plages à l’ouest et au centre de la ville (Sablettes, Fossan, Casino) sont publiques.

A l’est, certaines sont publiques (Hawaï, Rondelli) mais d’autres, le long de la promenade de la mer, sont privées.