ACCUEIL > Arts et Histoire > Histoire et Patrimoine > Notre Histoire > 8 septembre 1945 : Menton est libérée

8 septembre 1945 : Menton est libérée


En 1944, la vie est devenue pratiquement impossible à Menton. Aux contraintes imposées par la création de la « Zone réservée alpestre » s’ajoutent l’absence d’électricité et de gaz, le couvre-feu et les perquisitions.
Mais le 15 août, les troupes alliées débarquent dans le Var et commencent à libérer la Provence, occupée par les Italiens depuis 1942. Battant en retraite, les troupes refluent et traversent Menton.

Le ravitaillement commence alors à manquer et le 25 août, Menton se retrouve coupée du monde sans électricité ni radio. Le 29 août, des SS, des marins munis d’un armement lourd mais également le bataillon de « chemises noires » de la milice italienne occupent même la ville.

Pris en otages, de nombreux Mentonnais sont fusillés et c’est en silence que la population leur rend hommage, le 31 août. De la mer, une lueur d’espoir apparaît cependant avec les bateaux français et britanniques qui bombardent le Mont-Agel, où les arrière-gardes se sont retranchées.

Sous leurs assauts, les Allemands quittent Menton le 6 septembre et, le 8 septembre 1944 la ville est libérée, notamment grâce aux parachutistes canadiens et américains de l’US-Canada, sous les ordres du lieutenant Paul Laporte, qui décèdera le jour même sous les mines. Le Comité de Libération, présidé par le docteur Adrien Camaret, s’installe dans les jours qui suivent, à l’Hôtel de Ville.


SUR LE MÊME THÈME


RECHERCHER SUR LE SITE