Terres en partage : le paysage réinventé

Publié le : 17 mars 2021 | Temps de lecture : 2 mn | Par : | Version AMP

© Ville de Menton

Créée dans les années 1970 en Australie, la permaculture est un concept qui repose sur la bienveillance envers la nature et les hommes et le partage équitable des ressources.

À Menton, cette philosophie de vie est vécue par l’association Terres en partage dans le quartier de Garavan. Comment ? En cultivant un jardin partagé où potager et citronneraie s’épanouissent en synergie. Où ? Sur trois hectares de terrain situés entre le cours d’eau des Guillons et celui du Moniéri.

Sachant qu’au temps jadis, ces terres, appartenant à la famille Faraldo, formaient un ensemble agricole cohérent depuis le bord de mer jusqu’au Plan du Lion. « La rareté du foncier agricole sur notre commune m’a invité à penser en termes de multi-activité », explique Thomas Ducloy, président-fondateur de l’association, à Jean-Claude Guibal, Maire de Menton, et Sébastien Uscher, conseiller municipal chargé du développement durable, lors de leur visite sur site le 18 février dernier.

Une belle occasion de découvrir et de s’imprégner du lieu comme du concept. « Puisque tant de nos concitoyens rêvent d’un bout de jardin à cultiver, pourquoi ne pas tenter le pari de faire coexister une activité agricole professionnelle d’agrumiculture et une association de maraîchage participatif ? C’est tout le sens de Terres en partage où les terrains sont cultivés par 88 adhérents selon l’inspiration de la permaculture et de la gouvernance partagée. De l’écoute portée aux intérêts des autres, de la pluralité des points de vue émerge un projet équilibré, un design de jardin respectueux de la beauté du site dont chacun devient l’ardent défenseur », poursuit ce musicien professionnel, adhérent à l’Association pour la promotion du citron de Menton (APCM) et producteur habilité IGP (Indication géographique protégée).

Grâce à la volonté de ses adhérents et par l’intermédiaire de ce jardin partagé, Terres en partage possède plusieurs cordes à son arc : le développement de la permaculture par la pratique, la formation et l’échange de connaissances dans le domaine du jardinage biologique ; l’exploration des liens entre une agriculture biologique jardinée, la qualité de nutrition et la santé pour promouvoir une meilleure conscience environnementale ; la réponse à une demande sociale en permettant l’accès à la terre aux familles qui n’en ont pas les moyens, et ce, dans un esprit de convivialité et de partage.

Dans ce contexte, la visite instructive et enrichissante de Jean-Claude Guibal et Sébastien Uscher ne pouvait se conclure sans la dégustation d’un verre de vin chaud aux épices sous la topia. Toutes mesures sanitaires respectées bien sûr.

06 31 27 45 82
www.terresenpartage.ga
terresenpartage@gmail.com




#Mentonscope #Environnement

ARTICLES SUR LE SUJET : Mentonscope