Toponymie de Menton - Menton - site officiel de la ville - #VilledeMenton #Menton [



Toponymie de Menton


Les noms de lieux ont une vertu magique, ils nous plongent dans le passé.

Il ne s’agit pas de l’histoire de batailles épiques mais de celle des plus humbles qui ont nommé les sites. La science des noms de lieux, la toponymie, a considérablement progressé durant tout ce siècle par la connaissance des dialectes indo-européens.

Nous avons aujourd’hui une connaissance relativement précise des principaux noms de la Côte d’Azur. Ceux qui nous intéressent au premier chef sont les noms de notre cité et des alentours qui ont été parfaitement expliqués depuis soixante-dix ans.

Le premier nom est "Menton". Dès 1262, il apparaît sous la forme de "Mentonum". On trouve également "Mentoni" en 1269. La prononciation locale est "Menten". Les érudits locaux, suivant l’opinion d’Ardoïno dans un ouvrage de 1843, font venir Menton de "mons Othonis" soit la montagne d’Othon, comte de Vintimille au XIIème siècle. Or, un nom de lieu actuel, Mentonne, dans la commune d’Entrecasteaux, au pied d’une colline de 313 mètres, possède la même origine et le même sens. Un texte de l’année 1075 en montre la similitude : "ad locum Mentones". L’origine est la racine "mon" ou "man" que l’on retrouve en Provence. Le toponymiste, Alphonse Trombetti, le signalait dès 1925. Cette forme fut reprise et agréée en 1950 par Charles Rostaing dans sa "Toponymie de la Provence" (*). L’origine est pré-indo-européenne. C’est-à-dire le langage des populations extrêmement anciennes que l’on désigne sous le nom de Ligures. Et le sens est "la petite colline", ce qui représente bien la géographie du lieu.

Au fond de la baie de Menton, se situe le quartier de Carnolès. Ce terme a été bien étudié dès 1935 par le toponymiste Alessio dans un texte intitulé "La base pré-indo-européenne Karra/Garra" (*), repris et confirmé par P. Fouché au premier Congrès mondial de toponymie de 1938.

Un lieu de la commune de Cuers dans le Var, l’actuel Carnoules, possède une forme ancienne datant de l’an 1000 "ad Camolès", très proche de la forme mentonnaise qui est en 1882 "de Carnolese".

Or, sa situation géographique est proche de celle du Carnolès local. Ce village est situé au pied d’une colline rocailleuse tout comme le Camolès de Roquebrune qui est situé au pied des pentes du Cap Martin. Sa signification est donc donnée par la proximité de cette masse pierreuse.

Le troisième nom de lieu pré-indo-européen est celui de Garavan : ce quartier de Menton désigne les hauteurs qui touchent la frontière italienne. On trouve ainsi "ad Garavannum" en 1177. Ce nom fut également étudié en 1925 par le toponymiste Alfonso Trombetti et en1935 par G. Alessio qui montra la similitude entre la base de ce nom et le lieu de Camolès. Mais il possède deux suffixes surajoutés : le premier a été ajouté à l’époque ligure, semble-t-il, et le second à l’époque romaine. On est loin, il est vrai, des explications du type : Garavan, soit la "Gare-avant" la frontière, ou bien Menton : "l’appendice en dessous du nez" ou bien Carnolès : "l’endroit où l’on trouve des Carmes". Ces origines montrent l’antiquité pré-indo-européenne des noms locaux et leur signification proche de la nature.

Les premières populations qui habitaient les rivages de la Méditerranée étaient très marquées par ces éminences pierreuses. Les populations celtes puis romaines qui s’installèrent par la suite conservèrent ces termes anciens qui sont demeurés jusqu’à nous.


Menton au fil des siècles

LA PRÉHISTOIRE Des témoignages d’occupation humaine demeurent dans la grotte du Vallonnet (...)

Naissance d’une Ville

Menton a connu son développement urbain sous les différents règnes des seigneurs de la cité. Sous (...)

1944-45 : la libération de Menton

1944. La vie est devenue pratiquement impossible à Menton. Aux contraintes imposées par la (...)

8 septembre 1945 : Menton est (...)

En 1944, la vie est devenue pratiquement impossible à Menton. Aux contraintes imposées par la (...)

Agrumiculture mentonnaise

Histoire de l’agrumiculture à Menton L’agrumiculture Mentonnaise a commencé lentement son (...)

Basilique Saint Michel Archange

Avec sa façade, son clocher, son parvis formé de galets représentant les armoiries des Grimaldi, (...)

Cocteau et Wunderman éternels à (...)

Début des années 2000. Séverin Wunderman, homme d’affaires américain né en Belgique en 1938, dont (...)

Du Vieux-Château au cimetière

Le 2 novembre 1807, la municipalité acquiert le Vieux-Château, le berceau de Menton détruit à (...)

Eglise anglicane

Après la chute de l’Empire français et la restauration des Grimaldi en 1814, les Britanniques (...)

Histoire de la bibliothèque municipale

Nous retrouvons les premières évocations de la bibliothèque en 1898. Lorédan Larchey, écrivain et (...)

Histoire de la Ville

La cité de Podium Pini ou Puypin, dont le nom apparaît pour la première fois en 1146, pourrait (...)

Histoire de Menton

Une jolie légende est attachée à l’origine de la ville et de son symbole, le citron : Eve, chassée (...)

Histoire des Rues

Comme dans chaque ville, Menton a des rues avec une histoire. Qu’ils soient : écrivains, poètes, (...)

La naissance du Festival de Musique

Le 12 août 1949, André Böröcz, artiste hongrois qui a rejoint Paris après la guerre, est en visite (...)

La Rue Longue : histoire d’une (...)

Menton est née aux alentours de 1250. Le centre historique de la ville s’est construit autour de (...)

La vie de Cocteau à Menton

Au lendemain de la Seconde Guerre Mondiale, deux manifestations de première importance sont (...)

Le cadran solaire de la Basilique (...)

Les pêcheurs mentonnais d’autrefois vérifiaient vraisemblablement l’heure de rentrer au port en la (...)

Le cimetière du vieux château

De Château en cimetière... voici l’histoire de la construction du premier cimetière de Menton, (...)

Le long du Val de Gorbio

Cachés dans le premier tournant qui amorce la vallée, les bulbes de l’église russe, témoin d’un (...)

Le musée de Préhistoire régionale

Le 19 mai 1875, Stanislas Bonfils (1823- 1909), géologue et naturaliste qui découvrit des (...)

Les 20 ans du collège Vento

Jeudi 8 septembre 1994, 7h45. Un peu plus de 850 collégiens font leur rentrée. Mais pas n’importe (...)

Les archives municipales

Reconstituer l’histoire de sa maison à partir de l’étude des documents cadastraux, poursuivre sa (...)

Les plages

1919 – Menton est reconnue station climatique. Alors que la ville accueillait jusque-là et pour (...)

Palais de Carnolès, retour aux (...)

An 1717 – Antoine Ier Grimaldi, Prince de Monaco, achète les terres de Carnolès aux moines de (...)