ACCUEIL > Découvrir Menton > A Voir > Boulevard de Garavan

Boulevard de Garavan


© Altum pix - Ville de Menton

Depuis sa création en 1888, le boulevard de Garavan ne cesse d’attirer les grands de ce monde dans ce cadre paradisiaque aux hivers doux. Des villas féeriques furent construites sur ce que l’on a appelé à l’époque le « rêve babylonien » où jardins et architecture se miraient dans la « French Riviera » chère aux Anglais.

Jusqu’à la seconde guerre mondiale, ce ne fut que fêtes, luxe et raffinement, excepté en 1914-1918.

Après la guerre de 1939-1945, la plupart des familles vendirent leur propriété. Beaucoup tombèrent en ruine. Antibes et Juan-les-Pins devinrent à la mode au détriment de Menton.

« Le boulevard de Garavan, long de 3 kilomètres, bordé de poivriers et de caroubiers, conduit de la frontière à la vieille ville. Il a été classé « chemin départemental » en 1960. Vers son milieu s’ouvre le parc public des Oliviers du Pian, site classé et protégé par l’administration des Beaux-Arts, qui compte six cents arbres âgés de plus de deux siècles. Il faudrait chanter l’olivier, « notre olivier ». Cet arbre-roi dont parle la Bible, arbre éternel qui renaît toujours de sa souche.

La flore tropicale est largement représentée. Elle a été introduite au cours des siècles et surtout dans la dernière centaine d’années, soit par les conquérants divers, soit par les collectionneurs et les horticulteurs. Certaines espèces se sont développées naturellement et ont pris un caractère endémique, elles peuplent les collines. Les plantes cultivées ont pris, en raison du climat, un grand développement, atteignant et dépassant même en taille et en beauté les spécimens des pays d’origine... ».


LOCALISER SUR LA CARTE


SUR LE MÊME THÈME


RECHERCHER SUR LE SITE