Les plages


1919 – Menton est reconnue station climatique.

Alors que la ville accueillait jusque-là et pour l’essentiel les hivernants de la Belle Époque, la Première Guerre mondiale puis, en 1936, les congés payés, marquent la fin de la traditionnelle saison hivernale au profit d’une nouvelle forme de tourisme : l’héliotropisme.

Le soleil de la Côte d’Azur voit désormais arriver au bout de la France des ouvriers et des familles entières.

Le littoral mentonnais entame sa mue pour les accueillir. Les plages naturelles de la baie Ouest sont aménagées tandis que la baie Est connait une transformation en profondeur. En 1965, les « pointus » et les filets de pêche cèdent leur place aux engins de chantier qui donnent naissance à la plage des Sablettes et aux « nouvelles plages » entre les voûtes et le parking Rondelli, qui deviendront privées par la suite.

Au milieu des années 1990, la municipalité aménagera deux « casiers » de plages entre le Casino et le débouché du Borrigo, avec le concours du Conseil général et de l’État, grâce à des digues immergées qui réduisent la houle et permettent aux galets (ou au sable !) de tenir.


SUR LE MÊME THÈME


RECHERCHER SUR LE SITE