ACCUEIL > Arts et Histoire > Histoire et Patrimoine > Notre Histoire > Cocteau et Wunderman éternels à Menton

Cocteau et Wunderman éternels à Menton


Début des années 2000. Séverin Wunderman, homme d’affaires américain né en Belgique en 1938, dont les origines juives le confrontèrent aux rafles, tombe amoureux de Menton. Comme Jean Cocteau avant lui. Il envisage alors de ramener ici sa fabuleuse collection dédiée à l’artiste, qu’il admire depuis ses 19 ans et l’achat d’un premier dessin avec son salaire d’apprenti horloger.

Après ses rencontres avec le Maire de Menton et la première adjointe, Séverin Wunderman décide de faire donation à la Ville de son fonds de 1 800 oeuvres. L’acte, signé le 27 juin 2005, prévoit la création d’un musée pour accueillir les pièces. Rudy Ricciotti, Grand Prix National d’Architecture, est choisi et offre à la cité un écrin à la fois moderne et respectueux de l’offre polymorphe de Cocteau, entre ombres et lumière.

Le musée, plus grande ressource publique mondiale du « Prince des Poètes » ouvre ses portes le 6 novembre 2011. Trois ans après la pose de la première pierre, à laquelle Séverin Wunderman n’a pu assister. Parti quatre mois plus tôt, le collectionneur a rejoint l’artiste, ses amis et leurs étoiles.

Son portrait, qui accueille le visiteur, le figure dans cette élégante simplicité qui le caractérisait. Sous son chapeau et de son oeil vif, il semble nous dire, en écho à ces mots de Cocteau : « Je reste avec vous. »


SUR LE MÊME THÈME


RECHERCHER SUR LE SITE