ACCUEIL > Hôtes illustres > John Richard Green

John Richard Green


Oxford 12 Décembre 1837 – Menton 7 Mars 1883
La tombe de l’historien anglais se trouve au cimetière du vieux Château.
On peut lire sur la dalle tombale de ce grand homme :
« Il est mort en lisant », « He died learning. »
Richard Green était le fils d’un marchand d’Oxford où il fut éduqué.
Il fréquenta d’abord la Magdalen Collège School puis le prestigieux Jésus Collège, faculté du fameux Lawrence d’Arabie, où deux fois par trimestre on se réunit pour commémorer son œuvre et sa pensée au sein de la « JR Green society ».
Richard Green entra au service de la religion.
En raison d’une santé délicate, il dut changer plusieurs fois de cures à Londres.
Etudiant en histoire enthousiaste, il consacra toujours son peu de temps de loisir à la recherche.
En 1869, il abandonna son travail en tant que membre du clergé et fut nommé bibliothécaire à Lambeth.
Il rédigea des manuscrits sur divers points historiques dont une histoire de l’Église d’Angleterre dans une série des Vies des archevêques de Canterbury .
Et ce qu’il présenta comme son Grand œuvre, une histoire d’Angleterre sous les rois angevins.
Après avoir souffert d’une santé défaillante, il abandonna ses projets et concentra son énergie sur la préparation de sa Courte histoire du peuple anglais, qui parut en 1874, et lui donna une place au premier rang des écrivains historiques.
Il abandonna son histoire des Angevins et se borna à agrandir sa Courte Histoire qui devint une Histoire du peuple anglais en 4 volumes (1878-1880), et à rédiger La création de l’Angleterre, dont un seul volume était parue quand il trouva la mort à Menton en Mars 1883. Après sa mort, parut La Conquête de l’Angleterre.
La Courte histoire, qui fut republiée en 1915 dans le cadre de la Bibliothèque Everyman (style Pléiade), permit une nouvelle approche de l’écriture de l’histoire, en faisant du progrès social, industriel et moral du peuple le thème principal de ses recherches.
Durant les années 1870, Green souffrit de problèmes de poumons.
En 1877, il épousa Alice Stopford.
Sa femme l’aida à la réalisation et à l’achèvement de son travail que sa santé altérée ralentit les dernières de son existence.
Œuvres de Richard Green
(1874) Courte histoire du peuple anglais
(1879) Littérature anglaise (la direction de)
(1880) Une Histoire du peuple anglais
(1883) La création de l’Angleterre
(Après 1883) La conquête de l’Angleterre


RECHERCHER SUR LE SITE